Voir tous les articles de presse sur l'IA

L'énigme du démarrage en IA : aspirations élevées, coûts élevés

February 27, 2024

Aperçu sommaire

  • Le paysage de l'IA: Exploration de la façon dont la technologie de l'IA devient un élément de base dans diverses industries, les entreprises en démarrage et les investisseurs se démènent pour diriger la charge.
  • Réalités économiques: S'attaquer aux défis économiques des entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA, en particulier par rapport aux sociétés de logiciels traditionnelles.
  • Une étude de cas: Examiner la situation financière d'Anthropic pour comprendre les implications financières de l'utilisation de modèles modernes d'IA.
  • Tendances du marché et modèles d'évaluation: Discuter de la façon dont les évaluations des entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA sont affectées par leurs profils financiers uniques.
  • Perspectives d'avenir: Examiner le potentiel et les défis pour les entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA à l'avenir.

Le paysage de l'IA

Dans un monde où la technologie est aussi courante que l'air que nous respirons, la technologie de l'IA s'impose à chaque recoin de notre vie. Les investisseurs et les entreprises en démarrage sont dans une course folle, construisant et finançant des entreprises de nouvelles technologies à un rythme qui vous ferait tourner la tête. Il s'agit de rondes d'investissement majeures qui font la une des journaux et d'entreprises en démarrage qui se déplacent à une vitesse fulgurante pour garder une longueur d'avance sur la courbe technologique, sans parler des géants de la technologie avec leurs poches profondes et leurs ambitions en matière d'IA.

Cependant, il ne s'agit pas seulement d'une histoire de succès et de valorisations en flèche. C'est plutôt un sac mixte quand on jette un coup d'œil derrière le rideau. Malgré le battage médiatique, les entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA se retrouvent souvent dans une situation économique un peu difficile par rapport à leurs homologues logiciels.

« Coûts » et « puissance de calcul »

Réalités économiques

Voici une pépite de vérité qui pourrait faire sourciller : les startups en IA ne réussissent souvent pas aussi bien financièrement que la plupart des entreprises en démarrage de logiciels. Prenez Anthropic, par exemple, un grand nom du jeu de l'IA qui a recueilli des milliards de dollars de financement. En décembre dernier, leur marge brute se situait entre 50 % et 55 %. Cette petite histoire met en lumière les coûts de création et d'exploitation de modèles d'IA modernes. Il laisse entendre que les entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA pourraient ne pas être aussi optimistes financièrement que leur évaluation le suggère, grâce au prix élevé de toute cette puissance de calcul.

Réalités économiques

Étude de cas : La situation financière d'Anthropic

Le scénario financier d'Anthropic est un excellent exemple des défis auxquels sont confrontées les entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA. Avec des marges brutes déclarées de l'ordre de 50 % à 55 %, il est clair que la création et l'exploitation de modèles avancés d'IA ne sont pas une mince affaire financière. Cette situation nous donne un indice : les startups axées sur l'IA ont un profil d'évaluation différent parce que, avons-le, la puissance de calcul n'est pas bon marché.

Generated by DALL·E
Étude de cas : La situation financière d'Anthropic

Étude de cas : La situation financière d'Anthropic

En plongeant dans les finances d'Anthropic, un chef de file de la galaxie des start-ups en IA, nous trouvons quelque chose d'intéressant mais un peu inquiétant. En décembre dernier, leurs marges brutes oscillaient entre 50 % et 55 %. Ce pourcentage, bien qu'il ne soit pas minable pour certaines industries, est bien loin de la moyenne de 77 % pour les actions de logiciels infonuagiques, selon Meritech Capital. Cet écart de marges n'est pas seulement un chiffre ; c'est un signal fort et clair des coûts élevés associés à l'IA, en particulier dans des domaines tels que les coûts des serveurs et le soutien à la clientèle.

La situation d'Anthropic est un exemple classique des compromis dans le monde des startups en IA. Les coûts élevés de formation des modèles d'IA, qui peuvent atteindre jusqu'à 100 millions de dollars par modèle, nuisent considérablement à la rentabilité. Cela soulève une grande question : les entreprises en démarrage d'IA peuvent-elles maintenir leurs valorisations très élevées et attirer des capitaux futurs aux mêmes taux, compte tenu de ces pressions financières ?

Étude de cas : La situation financière d'Anthropic

Tendances du marché et modèles d'évaluation

C'est là que les choses s'enchevêtrent un peu plus. Alors que les entreprises SaaS (Software as a Service) ont vu leurs valorisations faire des bulles puis se dégonfler, les entreprises en démarrage de l'IA sont toujours très enthousiastes pour les investisseurs. Prenons le cas de Perplexity.ai, par exemple, qui a récemment atteint une évaluation de 520 millions de dollars après avoir doublé son chiffre d'affaires récurrent annuel à 6 millions de dollars. C'est un ARR alléchant 87 fois plus élevé, une évaluation qui rappelle les jours mousseux de 2021.

Mais attendez, il y a un piège. Si les valorisations SaaS sont revenus sur terre et qu'elles affichent généralement des marges brutes plus élevées que les startups d'IA, pourquoi les investisseurs misent-ils toujours gros sur l'IA ? Il semble que la croissance rapide et la possibilité de bousculer des industries entières soient trop tentantes pour que les investisseurs s'en fassent passer.

Tendances du marché et modèles d'évaluation

Conversation IA et SaaS

Lorsque nous parlons d'entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA par rapport aux entreprises SaaS, il ne s'agit pas seulement de pommes et d'oranges ; c'est plutôt comme comparer des pommes à un fruit très futuriste et quelque peu imprévisible. De nombreuses entreprises d'IA relèvent du SaaS, mais elles ont leurs particularités uniques. Par exemple, le quartile inférieur des entreprises de l'indice Bessemer Cloud déclare aujourd'hui des marges brutes d'environ 69 %. Cela signifie que les entreprises en démarrage d'IA qui ont enregistré des marges dans les années 50 et 60 sont essentiellement dans le sous-sol de l'évaluation par rapport à leurs pairs SaaS.

Cette disparité dans les marges brutes implique que même si une startup d'IA évolue avec succès, elle est susceptible de générer moins de flux de trésorerie qu'une start-up SaaS pure de taille similaire. Par conséquent, une évaluation plus prudente pourrait être plus appropriée pour ces entités de haute technologie, mais financièrement plus serrées.

Conversation IA et SaaS

Perspectives d'avenir

Le parcours des entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA est sans aucun doute passionnant, rempli d'avancées rapides et de la promesse de remodeler les industries. Cependant, à mesure que ces entreprises grandissent et mûrissent, leur capacité d'équilibrer l'innovation avec la gestion des coûts et la croissance des revenus sera cruciale. Compte tenu de l'imprévisibilité des progrès technologiques et des demandes du marché, la voie de la rentabilité à long terme demeure un casse-tête complexe.

Perspectives d'avenir

Et cela nous amène à la fin de notre exploration des réalités économiques des entreprises en démarrage dans le domaine de l'IA. Le paysage est en constante évolution, et c'est une histoire qui est loin d'être terminée. Restez à l'affût pour plus d'informations et d'analyses dans le monde de l'IA et de la technologie.

Articles récents

Voir tous les articles